fbpx

Le 4 juillet 1952, une jeune femme de 34 ans, Florence Chadwick, décida d'être la première femme à rejoindre à la nage la côte de Californie depuis L'île de Catalina.

Elle avait déjà battu des records de nage en traversant la Manche.

Pour cette traversé, elle est accompagné de petits bateaux pour surveiller si des requins étaient dans les parages et ils étaient prêts à l'aider si elle se blessait ou devenait trop fatigué. Heure après heure, Florence a nagé, mais après environ 15 heures, une épaisse brume s'installe. Florence commence à douter de sa capacité et elle dit à sa mère, qui se trouvait dans l'un des bateaux, qu'elle ne pense pas qu'elle peut le faire. Sa mère et son entraîneur continue d'offrir leurs encouragements et la rassure en lui disant que le but est proche, mais tout ce qu'elle voit est le brouillard. Ils l'exhorte de ne pas s'arrêter. Elle ne l'avais jamais fait... jusque là.

15 heures et 55 minutes de nage, et elle déclare forfait, malgré les encouragement de son entraineur et de sa mère

Un jeune couple emménage dans un nouveau quartier. Le lendemain matin, alors qu'ils mangent le petit déjeuner, la jeune femme voit sa voisine qui étend son linge à l’extérieur.

"Sa lessive n'est vraiment pas très propre ; elle ne sait pas comment laver son linge correctement. Peut-être a-t-elle besoin d’une meilleure lessive." dit-elle à son mari.

Son mari regarde, et reste silencieux. Chaque fois que sa voisine étend son linge, la jeune femme fait les mêmes remarques. Un mois plus tard, la jeune femme est surprise de voir un beau linge, tout propre sur l’étendage et dit à son mari:

"Regarde, elle a enfin appris à laver son linge correctement. Je me demande qui lui a appris cela?"

Le mari lui répond : 

Les 2 fils jumeaux d'un juge fêtent leurs 30 ans.

L'un d'eux est un excellent avocat.

L'autre est un vulgaire taulard qui a eu une permission exceptionnelle pour fêter son anniversaire (avec un bracelet à la cheville).

 

Un ami ose leur poser LA question que personne n'osait poser jusque là: "Comment expliquez-vous que vous en soyez arrivés là?"

 

 Bonne question! 2 frères jumeaux, éduqués de la même façon, aimés tout autant l'un que l'autre et qui finissent à des destinations aussi opposées, ça mérite effectivement réflexion...

 

 Voici la réponse du frère avocat: "J'ai eu de la chance, c'est grâce à mon père que j'en suis là"

Avez-vous déjà observé une mouche qui est restée piégée dans votre maison?

Elle cherche désespérément la liberté et vole dans tous les sens, se cogne, reste coincée derrière la fenêtre et donc reste emprisonnée.

Elle ne s'arrête pour observer que ce qu'elle fait ne fonctionne pas.

Elle ne peut même pas prendre conscience qu'il y a quelque chose de permanent entre elle et la « réussite ».

Au lieu de cela, elle continue d'essayer de passer à travers la fenêtre.. jusqu'à ce qu’elle trouve une ouverture ou qu'elle meurt.

La chose qui est intéressante est…

L’adage dit: vous êtes seulement aussi bon que votre réputation.

Et questions de réputation maintenant avec internet, cela devient encore plus important que jamais.

Avec près de 3 milliards de personnes en ligne, il peut être difficile de garder une trace de tout ce qui est dit sur vous. Après tout, n'importe qui peut vous “Googler” et à tout moment cette base de données peut faire ou défaire votre réputation.

Google a créé une ère de transparence et d'authenticité. Tout ce que vous dites et faites – bon ou mauvais – est là pour rester. Cela peut ressembler à un monde futuriste apocalyptique, mais la réalité est que vous n’avez et surtout ne pouvez plus rien cacher de ce qui est sur la toile.

Un domestique, dans l'antique Chine, laissa accidentellement tomber une goutte de thé sur le soldat qu'il servait. Confus, il s'excusa, mais le soldat était vexé : "Demain, chien, tu viendras te mesurer à moi. je te donnerai une arme et l'on verra bien si tu es aussi doué avec l'épée qu'avec le thé !"

Le domestique n'avait bien sûr aucune expérience du combat.